Question ...

  Arthur RIMBAUD écrivait :

  Un soir,

  J'ai assis la Beauté sur mes genoux,

  Et je l'ai trouvée amère,

  Et je l'ai injuriée.

 

  "Celui qui n'a pas souffert peut-il engendrer le Beau ? " (Malou - Vieil-art)

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau